Choisir un vin pour un repas

Choisir un vin pour un repas ou une occasion spéciale n’est pas nécessairement chose facile, particulièrement pour celui qui n’est pas un connaisseur.

Un ensemble de paramètres peuvent être pris en compte et souvent, les conseillers ne font qu’embrouiller votre choix avec trop d’information technique et pas assez d’information pratique. En particulier, le vin choisi sera fortement influencé par la raison pour laquelle on choisi le vin.

choisir vin avec viande

Quel vin avec la viande ?

Ainsi, un repas au restaurant en tête à tête risque de commander un choix assez différent d’un repas chez des amis qui ne sont pas particulièrement amateurs de vin. Cette section vise ainsi à vous aider a faire un choix éclairé lors de la sélection d’un vin pour une occasion particulière.

Les repas où l’on connaît à l’avance le menu

La sélection d’une bouteille de vin est particulièrement simplifiée lorsque l’on connaît à l’avance les plats qui seront servis.
Ainsi, le repas au restaurant peut entrer dans cette catégorie puisque l’on choisira le vin une fois que l’on aura déterminé les plats que l’on commande.

Connaissant les ingrédients principaux, vous serez en mesure de choisir un vin qui saura harmonieusement égayer votre repas et ce, sans paraître trop présent ou trop absent.
En fait, si il y a une règle sur laquelle je veut insister, c’est bien celle-ci : le vin doit se marier avec le repas. Il ne doit donc ni être trop puissant pour faire ombre au plat ni être trop léger et être masqué par le repas.

Aussi séduisante soit cette première règle, il reste qu’elle représente souvent un casse-tête important, en particulier lors d’un repas en tête-à-tête au restaurant.

Effectivement, il ne sera vraisemblablement possible de commander qu’une seule bouteille de vin pour l’ensemble du repas qui sera lui, composé de plusieurs plats (salade ou entrée, potage, plat de résistance, dessert et fromage).

Il est bien sûr qu’aucun vin ne sera en harmonie avec tous les plats d’un repas ayant plusieurs services. Le choix du vin sera donc basé soit sur l’ensemble du repas si celui-ci est relativement homogène alors qu’il sera effectué en fonction du plat principal si les plats sont trop différents.

Les salades : un plat difficile à harmoniser

Les salades ne représentent pas un cadeau pour le sommelier car la grande acidité des vinaigrettes se marie très mal avec le vin. Les seuls vins appropriés sont les vins blancs assez acides et fruités. Si vous choisissez un vin rouge de type Bordeaux pour votre repas, il serait préférable d’oublier le vin lors de la salade.

Il est néanmoins important de remarquer que certaines salades peuvent gagner de la présence d’un vin. C’est le cas particulièrement de la salade au fromage de chèvre chaud qui s’harmonise très bien de la présence vin fait de sauvignon blanc ayant une acidité très présente. D’ailleurs, la salade au crottin de Chavignol (le crottin de Chavignol est un excellent fromage de chèvre) a comme parfait partenaire le Sancerre (vin de val de Loire qui provient de la région de Sancerre, tout près de Chavignol).

Mes choix de vin pour les salades : à prix modique, on retrouve les Muscadet de Sêvre et Maine dont la belle acidité saura supporter les vinaigrettes. Il en est de même pour l’ensemble des sauvignons blancs de val de Loire. Ainsi, les vins de Sancerre représente aussi un bon choix mais leur prix plus élevé n’est pas toujours justifié lorsque le vin est bu avec une salade.

Pour les amateurs de vin rouge, sachez qu’il est aussi possible de boire un vin rouge avec la salade si ce vin est légèrement acide et très fruité. Les vins issus du cépage gamay tel les vins du Beaujolais sont particulièrement recommandable.

Les poissons : au rouge la guerre, au blanc le mariage

choisir vin avec poisson

Quel vin avec le poisson ?

Je ne vous apprendrai probablement que très peu en vous disant que le poisson s’harmonise mieux de vin blanc que de vin rouge mais il reste néanmoins que le poisson ne se prête pas à tous les vins blancs. En particulier, les vins blancs moelleux ne sont pas à leur avantage avec le poisson. De plus, un vin trop acide ne se mariera pas très bien avec un poisson en sauce. Par contre, un vin acide se prêtera beaucoup mieux à un poisson frit ou encore cuit avec quelques épices. Ainsi, les vins ayant un bon équilibre entre le fruit, l’acide et l’alcool tel que certains vins d’Alsace sont particulièrement recommandables.

Mes choix de vin pour les poissons : à prix modique, on retrouve certains excellents chardonnay de partout autour du monde. Je suggères particulièrement le chardonnay de Tomis (Roumanie). Dans une gamme plus élevée, j’ai très certainement un faible pour les vins de Pouilly-Fumé ainsi que pour les Riesling d’Alsace.

La volaille : des plats polyvalents

Le poulet est certainement chez nous une des viandes les plus utilisées en cuisson. Outre le poulet, le canard gagne sans cesse en popularité et que dire de la dinde qui reste encore aujourd’hui en Amérique du nord le plat des grandes réunions familiales. Cela étant dit, la volaille est beaucoup moins utilisé dans la cuisine fine. Particulièrement le poulet qui est bien souvent remplacé par des viandes offrant des goûts plus francs tel la caille, le canard et le lapin (bien qu’il ne soit pas en soit une volaille, sa chair s’en rapproche beaucoup).

Les différentes volailles composent un ensemble formidable de plats différents et chacun peut trouver son conjoint idéal dans un vin. Le hic, c’est que cela ne sera pas le même vin pour tous les plats. Règle générale néanmoins, la volaille peut se marier avec un vin blanc ou rouge, en autant que celui-ci ne soit pas trop puissant pour le plat. Ainsi, on cherchera a éviter les vins de type Bordeaux, Côtes du Rhône ou Rioja dont la puissance risquerait de faire oublier le plat. Cela étant dit, la volaille apprêté en B.B.Q. pourrait tout de même se plaire avec une côtes du Rhône dont les notes épicés peuvent bien se dissimuler dans la mer d’épices du B.B.Q. Les vins offrant des notes fruités comme le gamay et le pinot noir seront très agréables au coté d’un poulet, particulièrement si celui-ci n’est pas en sauce.

Pour ce qui du vin blanc, il reste un choix sûr pour la volaille. Je crois que les vins ayant un certain charisme tels les chardonnay, riesling et sauvignon blanc se prêtent mieux à la volaille que les vins dont le fruit et l’acidité représente les caractéristiques principales.

Mes choix de vins pour la volaille : à prix modique, vous retrouverez des vins fait à base de chardonnay et provenant du sud de la France (Languedoc, par exemple) offrant une belle structure et le charisme nécessaire pour supporter les épices des plats.

La viande rouge : pour l’amour du vin rouge

choix vin avec viande rouge

Quel vin avec une viande rouge ?

Les viandes rouges, particulièrement lorsque cuites en rôties ou sur le B.B.Q., ont tendances à avoir un goût assez prononcé (et souvent assez épicé) qui pourrait, si le vin est trop léger, masquer le goût de celui-ci.

Les amateurs de vins cabernet sauvignon vous diront que c’est un heureux mariage et ils ont raisons. Néanmoins, les vins élaborés à partir de la syrah et de la grenache, dans le style de ce qui se fait en Côtes du Rhône, sauront se distinguer grâce à leurs arômes qui présentent une franche touche d’épices.

Si règle générale la plupart des vins rouges peuvent accompagner une viande rouge, ce n’est pas le cas des vins blancs. La plupart seront simplement trop timides pour réussir à se démarquer de la viande. De plus, l’acidité plus importante des vins blancs n’est pas nécessairement une qualité recherchée avec de la viande rouge. Si vous tenez au vin blanc, cherchez un vin tout de même puissant qui se ne démarque pas par le fruit et l’acidité mais les épices et sa rondeur.
Un vin élaboré à partir de chardonnay (tel les Chablis) pourrait s’avérer un choix qui agrémenterait très bien des grillades.

Mes choix : à prix modique, vous pouvez retrouvez des Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages et Côtes du Ventoux. En particulier, le Côtes du Rhône le Charest de Chapoutier.

Dans une gamme de prix supérieure, vous trouverez le Vin du Mistral, Pastiche de la Californie et le Château de Pic, 1ères Côtes de Bordeaux dont le rapport qualité/prix est généralement excellent.

Ragoûts et autres viandes en sauce : En fonction des épices

Les ragoûts sont des plats très cuisinés en hiver. Ils se démarquent bien souvent par leur teneur assez forte en sel (bien qu’encore à chacun sa façon de faire une ragoût) et en épices. Encore ici, il est très difficile de définir le type de vin idéal tellement les plats en sauce sont nombreux et différents. Il reste qu’il est néanmoins possible de présenter certains exemples qui, je l’espère, pourront vous aider dans la sélection du vin idéal.

Boeuf Bourguignon : cabernet sauvignon ou pinot noir.
Médaillons de veau à la sauce moutarde et camembert (très bon en passant) : Pinot noir, cabernet sauvignon, merlot
Choucroute garnie : pinot noir, cabernet franc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *