Vin et dégustation : tout publier sur Facebook et Twitter

Voici une vidéo que nous avons souhaité retranscrire car les échanges étaient relativement intéressants concernant le vin sur les réseaux sociaux.

Que représentent les réseaux sociaux aujourd’hui ?

Aujourd’hui Facebook est le réseau social par excellence, il est au réseau social ce que Google est à la recherche, c’est devenu incontournable, cela va l’être de plus en plus.

Il ne faut pas écarter non plus un certain nombre de réseaux sociaux qui sont spécialisés et qui sont très intéressants des gens qu’on peut citer comme vinogusto où il y a une très forte concentration de contenu lié au vin et dans lequel les amateurs de vins peuvent trouver des informations très intéressantes.
Le vin est un produit communautaire par excellence, c’est un produit que l’on a envie de partager, c’est un produit dont on a envie de parler. Une bouteille, on a envie de la découvrir pas uniquement pour soi-même, mais, aussi pour la partager avec d’autres. Le vin est totalement adapté à ce mécanisme des réseaux sociaux.

Facebook pour un entreprise, c’est une façon pour de montrer un petit peu ce qui se passe à l’intérieur de notre activité, le problème du site internet en dehors de ces médias sociaux, de ces réseaux sociaux, c’est qu’il y a un côté très statique.
Il n’y a pas tellement d’interactivité, avec les utilisateurs, ce n’est pas très dynamique, c’est statique, c’est des pages qui sont assez froides, qui ne bougent pas tellement.
Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux on a la possibilité d’interagir avec nos clients, avec nos utilisateurs, avec des prospects. De montrer des choses qui ne sont pas forcément liées aux produits que l’on vend, mais à la vie de notre entreprise et du monde dans lequel on évolue qui est celui du vin.
On peut relater des dégustations que l’on fait. Tout le monde est là pour déguster, pour découvrir un vin, donner son avis. On fait des photos, on montre comment ça se passe de l’intérieur. On assiste à des évènements où il y a des faits d’actualité qui sont relatifs au monde du vin qui sont périphériques aux produits que l’on vend. On utilise ce média là pour pouvoir en parler, pour pouvoir diffuser l’information.

Est ce que l’apparition des réseaux sociaux a diminué le trafic en provenance de Google?

Non, mais en revanche, j’ai vu quelque chose qui est très significatif et qui montre très bien ce qui va se passer . Donc comme tu le disais, nous on a créé la Société il y a 10 ans. Il y a 10 ans, le moyen de communiquer avec les utilisateurs et les clients, c’était d’envoyer des e-mails, des e-mails de prospection, pour envoyer des offres etc…
Aujourd’hui, ce qui est en train de se passer, c’est que clairement l’e-mail, il y a une étude d’ailleurs qui doit dater déjà de 2 ans, d’une année, on va dire, qui montrait que l’e-mail va progressivement disparaître comme outil de communication. Pourquoi ? Parce que vous l’avez constaté, on est spammé, on reçoit 250 e-mail par jour. Le lundi matin, on ouvre tous la boite e-mail et hop, poubelle, on ne lit plus, il y en a de plus en plus et ce qui est en train de se passer, c’est que les réseaux sociaux, ce sont des médias sociaux. Aujourd’hui, l’étude le montrait, les gens passent plus de temps à l’intérieur de leur profil Facebook que dans leur boite Outlook ou leur boite e-mails.
Autrement dit, la présence, le temps passé sur internet est beaucoup plus significatif sur un certain nombre de réseaux. Enfin, en l’occurrence, Facebook qui est vraiment le réseau incontournable plutôt que dans la façon dont traditionnellement, on recevait de l’information. Donc les réseaux sociaux sont des médias, c’est là qu’il y a l’audience dont tu me parlais, c’est là où demain, il va y avoir les annonceurs dans le secteur du vin ou ailleurs, c’est là où il faut être pour être en mesure d’offrir la communication et d’être en communication avec les gens.

Quel type de clientèle via les réseaux sociaux?

Pour moi, clairement Facebook, c’est très utile forcément. Mais, si on regarde un petit peu le profil des utilisateurs de Facebook. Est-ce qu’on est pas sur une clientèle qui est quand même relativement jeune et qui n’ait pas forcément ta cible ?

Bien sûr, c’est clair et c’est exactement ce qui s’est passé il y a 10 ans en matière d’internet. C’est à dire qu’internet, c’était un phénomène générationnel. Au début d’internet, c’était qui ? Les geeks, les jeunes etc… Quelle est la force, aujourd’hui, qui pousse le E-commerce aujourd’hui ? Ce sont les seniors, on le voit dans le vin. A un moment donné, ça été les femmes. Alors, au début ça été les ados, alors évidemment les ados, ils peuvent acheter un peu de vin, mais ce n’est pas la cible clairement et il y a un certain nombre de réglementations, c’est très bien qu’ils puissent être éloignés d’un certain nombre de choses.
Mais, aujourd’hui, ce phénomène générationnel qu’on a connu dans internet, on va aussi le connaître dans les médias sociaux. Parce qu’aujourd’hui, des gens un peu plus âgés qui ne sont pas forcément de jeunes ados qui cherchent à organiser des apéros géants etc… Des personnes un peu plus âgées utilisent ce profil là pour mettre des photos, pour montrer à la famille, aux grands parents etc…
Et ça de plus en plus ?
Oui, de plus en plus. Nécessairement, c’est une question de temps, les choses vont évoluer dans ce sens là, j’en suis sûr.
Est-ce que tu connais un exemple de vendeur de vins en ligne qui vend directement sur Facebook ? Parce que tu avais fait justement rédigé un petit article dans un magazine virtuel concernant e-bay entre-autres et les ventes aux enchères.
Oui.

Y’a t il beaucoup de e-commerces vin présents sur les réseaux sociaux

Est-ce que vous connaissez un vendeur de vins sur Facebook ?

Tous les acteurs majeurs du secteur IdealWine entre autres sont sur Facebook.
Oui, mais qui vend directement ?
Tous les vendeurs de vins sont sur Facebook. Par contre, il n’y a aucun vendeur de vin qui vend sur Facebook pour une seule et bonne raison, c’est que c’est interdit par les règlements de Facebook.
C’est vrai.
Donc, si jamais les vendeurs de vins essayaient de vendre directement, je parle bien de vente directe de vins sur Facebook, ils se feraient directement éjecter. Cela a été le cas sur d’autres cas particuliers qui ont un peu dérogé aux règles de Facebook, en dehors du milieu du vin et en fait, les règles sont très, très strictes sur Facebook à ce niveau là.
Par contre, il y a aussi tous les sites de vente de vins qui sont sur Facebook essaient de développer d’autres moyens pour communiquer. On a vu VentealaPropriété.com, par exemple, faire un jeu sous forme de quizz. Ils essaient de faire les choses différemment pour attirer du monde, pour se rendre visibles et pour ensuite rediriger vers leur site internet et faire connaître leur marque parce que ce sont des marques et sur Facebook, on vend sa marque, on se fait une notoriété, c’est un moyen de communiquer et en général, moi, tous les sites de E-commerce au sens général vendent rarement en directement sur Facebook.

C’est vrai que nous on ne l’utilise pas pour faire du transactionnel parce qu’on ne l’a pas envisagé encore, je ne connaissais pas l’interdiction dont tu parles etc… Mais qui peut exister, qui peut être réelle, qui est probablement vraie.

Quelle forme de publicité possible ?

Nous, personnellement, on avait fait une publicité avec une bouteille de vin quand on a annoncé sur Facebook, on s’est fait dégager des publicités directement. Donc, c’est vrai ça, c’est vrai, je suis tout à fait d’accord, j’avais complètement zappé.

Mais sur la partie uniquement communication sur la publicité voilà. Mais après, je pense que c’est le cas également si on fait de la vente de vins. Moi, j’ai été surpris sur le coup ça dépend l’image que tu mets. Toi, tu as une dame, je crois, en train de déguster.
Oui.
Et nous, voilà, une bouteille de vin ce n’est pas passé.
Une jeune fille avec un verre, c’est mieux.
Apparemment, ça été validé de ce côté, mais pas de l’autre.

Mais, c’est vrai aussi que ça suppose, à condition que les choses soient possibles d’un point de vue réglementaire d’avoir des outils transactionnels etc… sécurisés donc c’est probablement des investissement un peu supérieurs. Nous, ce que l’on fait en tout cas, chaque fois que l’on fait une offre, que l’on annonce une vente etc… on communique là dessus. Donc, effectivement, on l’indique, on a un petit onglet qui s’appelle les offres idéales pour les offres qui sont faites directement des domaines. Mais c’est uniquement un outil de communication qui effectivement renvoie vers le site pour la partie transactionnelle.
Oui, toutes les parties transactionnelles, comme tu le dis Lionel, après on redirige, comme sur twitter. C’est le même principe, les gens publient leurs offres.

Conclusion : faut il être sur Facebook ou les réseaux sociaux en général

Voilà, il y avait autrement une autre question qui restait vraiment dans ce que l’on voit jusqu’à maintenant. Les réseaux sociaux sont-ils incontournables pour les E-commerces ? D’après ce qu’à répondu Lionel clairement, oui.
Aujourd’hui, évidemment c’est très émergeant, mais cela va le devenir, oui. Je ne vois pas, je n’imagine pas que l’on puisse échapper à ça.

Les commentaires sont fermés.