Réchauffement climatique : quel danger pour la vigne et le vin ?

La hausse des températures liée à l’effet de serre a des conséquences directes sur la qualité des vins et les pratiques viticoles, selon une étude publiée par un climatologue américain. Gregory Jones, de l’Université de l’Oregon, a comparé il y a quelques années l’évolution des températures et de la qualité des vins dans 27 grandes régions viticoles du monde au cours des 50 dernières années.

chaleurs et vin

Effets du réchauffement climatique sur le vin et la vigne ?

L’élévation des températures (de 2 ° C en moyenne sur la période) s’est accompagnée d’un accroissement de la qualité (mesurée grâce aux notations des experts de Sotheby’s).

Toutefois, précise le chercheur, il ne faut pas en conclure que la hausse probable des températures dans les prochaines décennies sera tout bénéfice pour les vignerons.

Les régions les plus froides, comme l’Allemagne, devraient certes bénéficier d’un meilleur potentiel de maturation. On pourrait même assister à l’émergence d’un vignoble de qualité dans le sud de l’Angleterre…
En revanche, les régions les plus chaudes comme celle du Chianti risquent d’avoir davantage de problèmes de surmaturité, de stress hydrique et de maladies.

« Dans les 20 à 30 ans qui viennent, les viticulteurs risquent de devoir remplacer certaines variétés de vigne et revoir leurs stratégies de culture », estime Gregory Jones.

Le climat change, la vigne évolue donc différemment et le goût du vin change également. Il sera intéressant de comparer les notes de dégustations de vins sur différents vignobles d’ici 20 à 30 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *