Histoire de la Bourgogne

Patrimoine de Bourgogne

La Bourgogne a été par deux fois en tête de l’histoire européenne, périodes auxquelles correspondent des pans essentiels du patrimoine bourguignon :

Fontenay Bourgogne

Abbaye de Fontenay en Bourgogne

L’art roman (du Xème au XIIème siècle, patrimoine phare de la Bourgogne) correspond à l’époque à laquelle Cluny et Cîteaux étaient les principaux centres spirituels et intellectuels de l’Europe et avaient un poids politique et économique considérable. Deux sites classés « Patrimoine Mondial » par l’UNESCO :

  • Vézelay (basilique Ste Marie-Madeleine, XIIème siècle, architecture superbe et merveilleux décor sculpté, clunisienne)
  • Fontenay (ancienne abbaye cistercienne du XIIème siècle exceptionnellement conservée, à l’ austère beauté toute basée sur la pureté des lignes architecturales, pratiquement dépouillée de tout décor).

Autres sites majeurs : Cluny (environ l 0% subsistent de ce qui fut la grande église de la chrétienté), Paray-le-Monial, Autun, Nevers (St Etienne), La Charité,sur,Loire, Avallon, Saulieu, Dijon, Beaune, Tournus. Pays où les églises romanes sont particulièrement nombreuses : le Mâconnais, le Brionnais, le Nivernais.

L’époque des « Grands Ducs de Bourgogne » de la Maison de Valois (XIVème-XVème siècle) a laissé les anciens centres du pouvoir ducal : Dijon (le Musée des Beaux-Arts englobant le tombeau des Ducs et les salles historiques du palais ducal renfermant les principales oeuvres créées pour ces grands mécènes ; Chartreuse de Champmol ; hôtels particuliers des familles au service des ducs ; pressoirs des ducs de Chenôve aux portes de Dijon) et Beaune (Musée du vin de Bourgogne dans l’ancien Hôtel des Ducs ; l’Hôtel-Dieu) et toute une série de châteaux : La Rochepot (en grande partie reconstruit), Châteauneuf-en-Auxois, Germolles, Posanges… Après la fin de la guerre de Cent ans, la Bourgogne a connu une époque de reconstructions intenses qui a notamment vu l’achèvement des cathédrales de Sens et Auxerre.

Les autres éléments importants de l’histoire du patrimoine bourguignon :

Préhistoire : le site paléolithique de Solutré avec son musée souterrain, qui a donné son nom à une époque, le sotutréen.

Epoques celtique et gallo-romaine : Vase de Vix (environ 500 ans avant J.C.) au musée de Châtillon-sur-Seine (reconstitution de la tombe d’une princesse celtique) ; oppidum de Bibracte à Saint-Léger-sur-Beuvray et musée de la civilisation celtique ; villes gallo-romaines d’Autun et Sens.
Epoque carolingienne :
cryptes de Saint-Germain d’Auxerre, un ensemble unique en Europe ; crypte de Flavigny-sur-Ozerain.
Renaissance et époque classique : châteaux forts transformés en résidences ou reconstruits selon des modèles plus ou moins italiens pour la noblesse de robe, puis châteaux (ré)aménagés pour les parlementaires dijonnais. Les plus importants : Saint-Fargeau, Tanlay (exposition d’ art comtemporain en été), Ancy-le-Franc, Bussy-Rabutin, Commarin, Pierre-de-Bresse (Ecomusée), Cormatin, Sully, Châtillon-en-Bazois, Chitry-les-Mines, Palais ducal de Nevers.

XVlllème-XIXème siècles, Révolution industrielle: forges de Buffon et de Guérigny, musées de la mine de Blanzy et de La Machine, hauts-fourneaux du Châtillonnais.

Vous pouvez également suivre cette présentation complète sous forme de cours oenologie Bourgogne pour en apprendre plus sur ce vignoble.

La culture de la Bourgogne

La Bourgogne a la chance d’avoir une identité historique et culturelle, grâce au peuple et au royaume des Burgondes, puis au duché et à la province de Bourgogne, même si les nuances entre les différentes réalités que recouvraient ces noms ne sont pas toujours très bien connues.

Ces identités historiques de la Bourgogne sont particulièrement importantes sur quelques marchés proches où elles tiennent une place de choix dans le mémoire collective : notre dame de Dijon.

En Suisse d’où le peuple des Burgondes fonda au Vème siècle le royaume ayant laissé son nom à la Bourgogne actuelle, et surtout en Allemagne, où les Burgondes sont les héros de l’épopée nationale, celle des Nibelungen.

En Belgique et, dans une moindre mesure, aux Pays-Bas : ces pays faisaient partie du Duché de Bourgogne aux XIVème et XVème siècles.

Il existe des cours oenologie Beaune avec Oenologie.fr en plein cœur des Hospices de Beaune qui permettent de vous plonger dans ce patrimoine historique unique au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *